Catégorie : Hoopsleagues

Les équipes : Sioux Falls Skyforce

Logo HoopsleaguesPlus ça va, et plus les franchises qui paraissent sur le site sont anciennes dans le paysage des ligues mineures. Ceci est bien sûr purement involontaire, l’ordre employé étant alphabétique, mais après 1997 et 1995, voici maintenant 1989. Le Sioux Falls Skyforce est la plus ancienne formation de ligue mineure en activité. En plus de 30 ans la franchise a eu le temps de connaître des périodes de disette, comme par exemple lors des années initiales avec cinq saisons sans playoffs, ou lors des derniers exercices. Mais elle a aussi connu des époques de gloire, avec trois titres, deux en CBA en 1996 et 2005, et un en G-League en 2016. Si la logique est respectée, ils devraient remonter la pente d’ici trois ans pour lever un nouveau trophée en 2025. Mais il va falloir travailler pour cela car pour l’instant ils sont au fond du gouffre. Une seule petite victoire remportée en dix matchs de showcase cette année et une dernière place de la ligue, ce n’est pas brillant. Pour le moment, vous pouvez toujours aller voir la page du Sioux Falls Skyforce.

Les équipes : Santa Cruz Warriors

Logo HoopsleaguesAvec les Salt Lake City Stars l’histoire de la franchise débutait assez loin, en 1997. Avec les Santa Cruz Warriors c’est encore plus ancien, car il faut remonter à 1995 pour les voir apparaitre sur les terrains. Comme toute formation de ligue mineure, ils ont connu des hauts, des bas. Mais là où ils font office de franchise d’exception est qu’ils ont connu trois ligues, l’IBA, la CBA, puis la G-League. A chaque fois, ils ont connu des moments d’excellence, avec un titre en IBA en 2001 (sous le nom des Dakota Wizards), deux titres en CBA, en 2002 et 2004, puis deux titres en G-League, en 2007 puis 2015. Il faut ajouter à cela quatre finales perdues. Ces dernières années, après trois saisons dans le creux de la vague entre 2015 et 2018 (62% de victoires tout de même en 2016-2017), l’équipe est de retour depuis trois exercices, avec une première place de la division Pacific, puis deux secondes positions. 2021-2022 est pour le moment un peu plus délicat, l’équipe ayant été engluée en bas du classement pour le showcase. Mais la saison régulière qui débute la semaine prochaine pourra leur donner l’occasion de redresser la barre. Profitez en pour aller voir la page de cette franchise historique des Santa Cruz Warriors.

Les équipes : Salt Lake City Stars

Logo HoopsleaguesPetit break entre deux parties de l’exercice 2021-2022, et du coup l’occasion de présenter une nouvelle formation, les Salt Lake City Stars. L’histoire de la franchise commence relativement loin, car au départ elle est connue sous le nom de l’Idaho Stampede, créé en 1997, dans une autre ligue nommée CBA. Une dizaine d’années dans cette ligue, puis une autre dizaine en D-League (puis G-League), voici que le Jazz rachète l’équipe le 4 avril 2016 pour avoir complètement la main sur l’affiliation. Exit l’Idaho, la franchise est ramenée à Salt Lake City, afin que tout soit à proximité. Le changement de nom est alors effectuée, bienvenue aux Stars ! Depuis 5 ans dans l’Utah, on ne peut pas dire que jusqu’ici ils ont vraiment connu le succès. Lors de toutes les saisons qui sont allées au bout, l’équipe a terminé en dessous des 50% de victoire. La seule fois où ils ont réussi à obtenir de bons résultats, l’exercice a été stoppé prématurément en raison de la pandémie. Et cette année pour le showcase ils ont terminé bons derniers de leur poule, avec seulement deux succès pour dix revers. La saison régulière démarre dans 3 jours, espérons pour eux qu’ils parviennent à mieux jouer… En attendant, tout ce qu’il faut savoir est sur la page des Salt Lake City Stars

Les équipes : Rio Grande Valley Vipers

Logo HoopsleaguesAprès une première levée de showcase déjà riche en rebondissements, et en attendant les demi-finales la nuit prochaine, une petite équipe supplémentaire, car toutes sont prêtes depuis un moment et pourtant les créneaux pour les sortir sont rares… Cette fois ce sont les Rio Grande Valley Vipers qui sont à l’honneur. C’est l’une des plus anciennes franchises de la ligue, ayant été créée en 2007 à Hidalgo, au Texas. Si les débuts ne sont pas extraordinaires, l’affiliation aux Houston Rockets change tout, et la formation a depuis remporté pas moins de 3 titres, sur les cinq finales disputées. Le déménagement pour Edinburg et la Berd Odgen Arena en 2018 ne change rien, car la franchise y remporte son troisième championnat. Cette année, le showcase avait très bien démarré pour eux avec huit succès consécutifs, avant que l’équipe lève un peu le pied, synonyme d’élimination dès le premier tour. Les Vipers auront tout de même droit à un match de consolation supplémentaire face à un autre perdant du premier tour, avant d’entamer la saison régulière dans quelques jours. L’occasion de se plonger dans les informations disponibles sur l’équipe ? Tout est sur la page des Rio Grande Valley Vipers du site, il suffit de cliquer.

Les équipes : Raptors 905

Logo HoopsleaguesAh, les Raptors 905, l’une des formations les plus victorieuses de la ligue. Depuis la création de la franchise en 2015, ils ont réussi à atteindre les playoffs chaque année, si l’on excepte la toute première. En seulement 6 ans ils ont eu en leurs rangs 2 MVP, 1 MVP des finales, 3 défenseurs de l’année, 1 meilleur coach de l’année, et un titre, en 2016-2017. Pour une ligue plus portée sur le développement des joueurs que sur les résultats, on peut dire que le 905 cultive l’excellence. Ils sont même repartis pour cet exercice sur les mêmes bases, avec 75% de victoires après leurs quatre premières rencontres. Le coach Patrick Mutombo peut être fier de ses troupes ! Une équipe toujours passionnante à suivre, donc, c’est pour cela qu’il sera intéressant de jeter un oeil de temps en temps sur la page de l’équipe aujourd’hui publiée, pour en voir l’évolution.

Les équipes : Oklahoma City Blue

Logo HoopsleaguesSi l’on prend l’histoire de l’équipe depuis son commencement dans la ligue, on a ici l’une des plus anciennes de G-League. L’Asheville Altitude par qui tout a commencé, est en effet l’une des formations qui a pris part au démarrage de la ligue. Le Blue n’est arrivé que bien plus tard, en 2014, pour le second déménagement de la franchise. Et si l’Altitude avait su se montrer brillant, avec deux titres à la clé en 2004 et 2005, aucune des équipes lui ayant succédé n’est parvenue à retourner en finale. Pourtant, le Blue est parvenu à aller en playoffs chaque année, avec même trois titres de division consécutifs entre 2017 et 2019. Pas suffisant cependant pour reproduire les glorieux résultats de ses prédécesseurs. Alors, 2021-2022, l’occasion d’améliorer tout cela ? A voir, même si l’équipe est invaincue après ses deux premiers matchs. En attendant de savoir, vous pouvez-consulter la page mise en ligne de l’Oklahoma City Blue.

Les équipes : G-League Ignite

Logo HoopsleaguesLa G-League Ignite, voila une équipe qui peut faire rêver certains, et qui peut en dérouter d’autres. Faire rêver, c’est c’est véritablement ici que l’on va croiser certaines des futures stars de la NBA. Jalen Green par exemple, bien parti pour percer à l’étage du dessus, en est l’un des exemples du premier exercice de l’équipe. Dérouter, car son positionnement dans l’écosystème peut ne pas être évident à appréhender. Ainsi, pour sa première année d’existence, le manque de formations présentes dans la ligue a fait que l’équipe a été considérée comme une franchise ordinaire, participant à la saison régulière et aux playoffs. Par contre pour son retour, elle n’aura droit qu’au Showcase, puis à des matchs d’exhibition. C’est d’ailleurs l’une des causes, avec la franchise mexicaine, qui ont contribué à rendre le format 2021-2022 de la G-League assez peu lisible. En tous cas l’équipe est présente sur Hoopsleagues, vous pouvez la retrouver sur la page de la G-League Ignite.

Les équipes : Motor City Cruise

Logo HoopsleaguesLe Motor City Cruise, voila une équipe qui aurait très bien pu ne jamais voir le jour. Les Detroit Pistons ont déjà une formation affiliée, le Drive de Grand Rapids, mais cherchent en cette année 2020 à la rapprocher géographiquement. Malheureusement l’affiliation avec le Drive est hybride, et les propriétaires de la franchise refusent absolument qu’elle déménage. Tout n’est pas perdu pour les Pistons, car les Suns sont vendeurs ! Ils rachètent du coup l’équipe de Northern Arizona à l’été 2020 pour la rapatrier dans le Michigan. C’est ainsi qu’est né le Cruise. Depuis, la pandémie est passée par là, et la nouvelle équipe n’a pas encore eu l’occasion de voir les parquets. C’est donc dans quelques jours que nous pourrons découvrir sur les terrains cette nouvelle franchise, qui cette fois appartient entièrement à sa formation mère. Pour en savoir un peu plus, il faudra consulter de temps en temps la page du Motor City Cruise, qui est amenée à être complétée au fur et à mesure des évènements…

Les équipes : Memphis Hustle

Logo HoopsleaguesJusqu’en janvier 2017, les Grizzlies de Memphis avaient une affiliation hybride avec l’Iowa Energy. Mais en ce début d’année ils décident de ne pas renouveler le contrat qui les lie, pour pouvoir avoir une franchise beaucoup plus près. Ils ont ainsi décidé d’implanter une formation à Southaven, à moins de 30 kilomètres du FedExForum. De quoi largement faciliter les échanges entre les deux franchises, et permettre aux Grizzlies d’avoir un œil sur le développement de ses jeunes. Depuis leur premier exercice en 2017-2018, ils n’ont jusqu’ici pas beaucoup connu le succès. En trois saisons où cela était possible, ils ont atteint une seule fois les playoffs, échouant en demi-finale de conférence. On ne sait pas encore si Jason March sera encore le coach cette automne, mais il aura fort à faire pour enfin amener l’équipe vers les sommets. En attendant, vous pouvez toujours aller voir la nouvelle page du Memphis Hustle sur le site !

Les équipes : Maine Celtics

Logo HoopsleaguesOn pourrait se dire que les Maine Celtics sont une nouvelle franchise de la G-League. En fait non, pas vraiment, car ils existent depuis 2009. Sauf que durant les 12 premières années de leur existence, ils se sont appelés les Maine Red Claws. Durant toutes ces saisons, ils ont réussi à remporter trois titres de division, mais n’ont ensuite jamais réussi à atteindre les finales. Le 24 mai 2021, ils ont finalement annoncés changer de nom, pour devenir les Celtics. Ils en ont profité pour changer les couleurs. Fini le rouge omniprésent depuis les débuts, les voici maintenant en vert, afin de suivre les codes de leur franchise mère. On va voir si maintenant ils parviennent à monter au firmament de la ligue, afin d’amorcer leur palmarès. En attendant qu’ils puissent le faire, n’hésitez pas à aller faire un tour sur la toute nouvelle page des Maine Celtics.