Catégorie : Hoopsleagues

Les équipes : Memphis Hustle

Logo HoopsleaguesJusqu’en janvier 2017, les Grizzlies de Memphis avaient une affiliation hybride avec l’Iowa Energy. Mais en ce début d’année ils décident de ne pas renouveler le contrat qui les lie, pour pouvoir avoir une franchise beaucoup plus près. Ils ont ainsi décidé d’implanter une formation à Southaven, à moins de 30 kilomètres du FedExForum. De quoi largement faciliter les échanges entre les deux franchises, et permettre aux Grizzlies d’avoir un œil sur le développement de ses jeunes. Depuis leur premier exercice en 2017-2018, ils n’ont jusqu’ici pas beaucoup connu le succès. En trois saisons où cela était possible, ils ont atteint une seule fois les playoffs, échouant en demi-finale de conférence. On ne sait pas encore si Jason March sera encore le coach cette automne, mais il aura fort à faire pour enfin amener l’équipe vers les sommets. En attendant, vous pouvez toujours aller voir la nouvelle page du Memphis Hustle sur le site !

Les équipes : Maine Celtics

Logo HoopsleaguesOn pourrait se dire que les Maine Celtics sont une nouvelle franchise de la G-League. En fait non, pas vraiment, car ils existent depuis 2009. Sauf que durant les 12 premières années de leur existence, ils se sont appelés les Maine Red Claws. Durant toutes ces saisons, ils ont réussi à remporter trois titres de division, mais n’ont ensuite jamais réussi à atteindre les finales. Le 24 mai 2021, ils ont finalement annoncés changer de nom, pour devenir les Celtics. Ils en ont profité pour changer les couleurs. Fini le rouge omniprésent depuis les débuts, les voici maintenant en vert, afin de suivre les codes de leur franchise mère. On va voir si maintenant ils parviennent à monter au firmament de la ligue, afin d’amorcer leur palmarès. En attendant qu’ils puissent le faire, n’hésitez pas à aller faire un tour sur la toute nouvelle page des Maine Celtics.

Nouvelle page : les transactions !

Logo HoopsleaguesNouvelle page aujourd’hui sur le site, qui permet de faire une petite pause au milieu de toutes celles concernant les équipes. Cette saison on va essayer de suivre un peu plus les interactions de la G-League avec sa grande sœur la NBA. Et l’un des indicateurs sur lesquels on peut se pencher concerne les mouvements de joueurs. Ils peuvent être multiples, et vont évoluer peu à peu au fur et à mesure de l’avancement de l’exercice. Cela commence bien entendu avec les two-way contracts, qui permettent aux franchises de les faire naviguer entre les deux niveaux. Plus tard dans la saison vont aussi s’ouvrir les 10-days contracts. L’objectif ne sera pas d’en faire un suivi au jour le jour, mais plutôt une ou deux fois dans la semaine. Sont déjà présents sur la page tous les contrats qui ont été signés depuis l’ouverture des transactions. On vous laisse la découvrir…

Les équipes : Long Island Nets

Logo HoopsleaguesEn juin 2016, les Brooklyn Nets joignent la grande tendance des franchises NBA, en annonçant devenir la douzième équipe possédant une formation affilée, les Nets de Long Island. Dans leur enthousiasme, ils n’attendent pas que leur salle soit prête, et la nouvelle franchise commence par fouler les parquets du Barclays Center. Leur future salle, le Nassau Veterans Memorial Coliseum, est d’ailleurs l’une des plus grandes de la ligue, avec ses 13 500 places. Lors de leurs quatre saisons de présence de la ligue, ils ont presque réussi à ne pas faire de vagues, n’atteignant les playoffs qu’une seule fois en 2019. Mais cette année là ils ont failli aller jusqu’au bout du chemin, ne s’inclinant qu’en finale contre les Rio Grande Valley Vipers. A eux désormais d’essayer de retourner au même niveau. en attendant, vous pouvez toujours consulter la nouvelle page du site des Long Island Nets…

Les équipes : Lakeland Magic

Logo HoopsleaguesLe Magic, on dirait que ce nom donne des ailes aux franchises créées sous ce nom. Mais vu que l’on est en G-League, tout va beaucoup plus vite. Dès son arrivée d’Erie, l’équipe connaît le succès sur les parquets. Seconds de leur division la première année, premiers les deux suivantes, c’est ce que l’on appelle poser de bonnes bases. Du côté de lakeland, on veut marier développement des joueurs et succès sportifs. Car quand une franchise est sur le devant de la scène, les formations NBA sont plus attentives aux joueurs à la base de ces succès. Lors de la quatrième saison cependant, ils ne parviennent qu’à atteindre la sixième position, mais sur une division unique de 18 franchises. Le début du déclin ? Que nenni, car une fois les playoffs arrivés, ils ont su imposer leur manière de jouer, jusqu’à aller conquérir le premier titre de leur histoire. Excellence on vous disait. Le plus dur reste maintenant à faire, il va falloir durer ! Cette équipe vaut le coup d’œil, et elle mérite bien sa page sur ce site…

Les équipes : Iowa Wolves

Logo HoopsleaguesBientôt 15 ans que la ville de Des Moines a sa franchise de G-League, mais celle-ci n’a pas toujours existé sous ce nom là. Elle a en effet été créée en 2007 sous les noms de l’Iowa Energy. Comme toutes à l’époque, elle a été affiliée à différentes formations NBA, avec une première association exclusive avec les Grizzlies entre 2013 et 2017. Mais le 23 janvier 2017, changement d’orientation. Les Timberwolves annoncent racheter la franchise pour en avoir l’exclusivité. Quatre mois plus tard, elle change de nom pour se rapprocher de l’équipe mère, welcome les Wolves ! Malgré ces modifications, la formation n’a pour l’instant pas réellement connu le succès. Pire le bilan a empiré quasiment à chaque exercice. Le dernier a tout simplement été catastrophique, avec seulement 13% de succès. Espérons qu’ils parviennent à redresser la barre pour 2021-2022. En attendant, toutes les informations sur la page de l’équipe…

Les équipes : Greensboro Swarm

Logo HoopsleaguesOnzième équipe à être détenue par une franchise NBA, le Swarm n’a jusqu’ici pas piqué grand-monde. Créé par les Hornets qui souhaitent avoir une équipe affiliée, ils sont implantés dans une région où la NBA avait tout d’abord voulu s’installer, avec le peu de succès que l’on sait. Là l’objectif est un peu différent, les finances n’étant pas la plus grande priorité. Ils ‘agirait plutôt d’arriver à former des joueurs, tout en n’étant pas loin de Charlotte. Mis à part cela et les maillots, qui ont eux connu le succès, c’est un peu tout ce qu’il y a eu à se mettre sous la dent lors de ces premières années d’existence. Car sur les parquets, le Swarm n’est jamais parvenu à accrocher les playoffs. Pire, un seul de ces 5 exercices s’est terminé avec plus de 40% de victoire, sans pour autant que le bilan de cette saison 2018-2019 ne bascule dans le positif. Peut être que temps est venu d’enfin parvenir à jouer un peu plus longtemps au printemps ? Encore quelques mois à attendre, et d’ici là, voici la page de l’équipe…

Les équipes : Grand Rapids Gold

Logo HoopsleaguesPas facile d’être une équipe de ligue mineure à Grand Rapids. Pas tout simple en tous cas, depuis que les franchises NBA ont décidé d’avoir une formation affilée, et surtout de la rapprocher géographiquement. Les autres formations de la région sont déjà pourvues, et le Drive (ancien nom du Gold) n’est pas passé loin de devoir faire une saison sans lien avec la grande ligue. Cela n’aurait pas manqué d’occasionner des difficultés financières, et de peut-être remettre en question l’existence à long terme du basket de G-League en ville. Mais les dirigeants ont tenu bon, ne voulant pas que la franchise déménage, et ils ont fini par arracher un accord avec les Denver Nuggets. Ils ont ainsi signé pour une existence sous forme hybride, conservant les aspects administratifs et financiers, et confiant les aspects sportifs aux Nuggets. De quoi mettre en place une association sur le long terme, ou une simple étape pour l’équipe de Denver ? L’avenir le dira, mais en attendant, voici la page sur les informations de cette nouvelle formation…

Les équipes : Fort Wayne Mad Ants

Logo HoopsleaguesIl est temps de nous intéresser à une des formations qui commence à basculer dans les historiques de la G-League. 14 années d’existence en ligue mineure, sous le même nom et jouant dans la même salle qui plus est, voila qui tiendrait presque de la rareté dans le vaste monde des ligues mineures américaines. Chose cependant qui pourrait devenir plus courante à l’avenir, avec la stabilité amenée par la NBA. Malgré cela, ils ne sont parvenus que cinq fois à rallier les playoffs, soit lors d’à peine plus du tiers des saisons. Malgré leurs difficultés à jouer encore à la fin du printemps, ils ont tout de même réussi à s’emparer d’un titre, en 2014, et à arriver une nouvelle fois en finale l’année d’après. Malheureusement lors de cette seconde tentative les Santa Cruz Warriors étaient trop forts. Depuis trois ans, et pas aidés par des exercices très particuliers, ils ont du se contenter de la saison régulière. Mais les fans aimeraient bien que le retour dans l’Indiana s’accompagne de meilleurs résultats. En attendant, les détails de l’équipe ici…

Les équipes : Delaware Blue Coats

Logo HoopsleaguesOn continue le tour des franchises de la G-League avec les finalistes malheureux de la dernière saison, les Blue Coats. Nés en 2007, ils n’étaient pas encore localisés à Wilmington. Ils étaient à quelques milliers de kilomètres de là, et l’équipe s’appelait à l’époque le Flash d’Utah. L’aventure au pays des mormons n’a cependant duré que quatre ans, car malgré des affluences correctes la franchise n’a pas réussi à se maintenir à flots. Revendus aux 76ers, l’équipe est alors renommée Delaware 87ers, et reprend ses opérations à l’université de Delaware après une pause forcée de deux ans. Dépendant désormais d’une franchise NBA, ils sont désormais menés d’une manière plus pérenne. Les 76ers ont d’ailleurs bien œuvré en ce sens, en rapprochant l’équipe et en l’installant dans un complexe flambant neuf en 2019. Il leur reste désormais à conquérir un titre, ce qu’ils ont failli faire au printemps dernier, échouant contre Lakeland. En attendant, retrouvez la page équipe ici…