Raptors 905 — College Park Skyhawks

Raptors 905 — Capital City Go-Go

Raptors 905 — Greensboro Swarm

Raptors 905 — Greensboro Swarm

Raptors 905 — Long Island Nets

Raptors 905 — Long Island Nets

Raptors 905 — Westchester Knicks

Raptors 905 — Westchester Knicks

Raptors 905 — Delaware Blue Coats

Les Blue Coats avaient remporté le showcase en décembre, alors que les Raptors n’avaient même pas été qualifiés pour participer au tournoi final. De plus, Delaware est en chemin pour prendre part à ses secondes finales consécutives. Et pourtant, c’est en position de numéro 1 que les canadiens accueillent leurs adversaires du jour.

Dans une rencontre résolument offensive, ce sont les premiers cités qui prennent les devants, et imposent leur jeu. Pas une mince affaire, car il a fallu pour cela inscrire 81 points en une mi-temps au 905, la meilleure défense de la ligue.

Deux facteurs à cela. Les canadiens tout d’abord connaissent des difficultés à conserver le cuir. Avec 20 balles perdues, ce sont autant de possessions rendues à l’adversaire, qui lui n’en abandonne que la moitié. De plus, l’adresse des Blue Coats fait des ravages, avec50 % de réussite aux tirs, donc 41 % derrière l’arc. A ce petit jeu, Miles Powell est le plus brillant avec ses 34 points, tandis que Charlie Brown Jr. en ajoute 28, et Aaron Henry 23. A signaler le presque triple double de Shaquille Harrison, 17 points, 13 passes et 9 rebonds.

En face, les Raptors font aussi un festival offensif, les 139 points inscrits constituant leur record de la saison. Ils dominent dans la raquette, car le plus grand joueur adverse, Brown Jr., ne mesure qu’ 1m98. Conséquence, ils monopolisent les rebonds (61 à 35), avec notamment un joli 26 à 9 en attaque.

L’un dans l’autre, ce sont tout de même les Blue Coats qui tirent leur épingle du jeu et finissent par se qualifier. Outre le fait que ce sont eux qui ont le moins mal défendu, leurs adversaire leur ont facilité la tâche avec les balles perdues, résultant plus souvent de mauvais choix. Delaware a aussi profité de la profondeur de son effectif, et donc de la fatigue de ses adversaires. Ainsi, Dalano Banton, bien qu’auteur de 34 points et 11 passes, est resté pas moins de 44 minutes sur le terrain. Justin Champagnie (36 pts et 10 rebonds) est un peu plus sorti, mais uniquement à cause des fautes. Kevon Harris et Aaron Best ont eux aussi passé plus d’un quart temps entier sur le parquet sans jamais rejoindre le banc. Difficile dans ces conditions de maintenir un niveau de jeu constant, Bandon par exemple n’inscrivant aucun panier de tout le dernier quart temps.

Raptors 905 — Capital City Go-Go

Quelle pression pour les Raptors ! De toutes les affiches de ces quarts, c’est peut être celle où le mieux classé de la saison n’est pas forcément le favori. En effet, Capital City a battu les canadiens lors de leurs trois précédentes confrontations, et cette fois, ils n’ont pas le droit à l’erreur.

Sur ce principe, le 905 décide d’attaquer fort dès le début, avec un premier quart temps conclu sur la marque de 35 à 23. Ils s’appuient pour cela sur leur défense, le meilleure de la ligue. Ils se concentrent particulièrement sur l’artilleur Jordan Schakel, l’empêchant de tirer depuis le périmètre, et de passer la balle à l’intérieur où le Go-Go est moins bien armé. A ce petit jeu, Capital City est un peu en manque d’adresse, et les Raptors verrouillent le rebond, ne laissant leurs adversaires inscrire que 15 points sur seconde chance sur l’ensemble du match.

Capital City essaie aussi de verrouiller le meilleur joueur adverse, portant une attention particulière sur Dalano Banton pour qui les principaux schémas de jeu sont dessinés. Mais à l’inverse Banton a su s’adapter, se concentrant sur la défense (8 rebonds sur le premier quart temps), et jouant la pénétration de l’autre côté du terrain pour ressortir sur ses coéquipiers.

Alors, facile pour les locaux ? Non, bien sûr que non, car la réaction du Go-Go arrive dès le second quart temps. Les visiteurs inscrivent pas moins de 42 points pour reprendre la tête… En fait, les débats sont alors largement équilibrés, avec pas moins de 11 changements de leaders. Jordan Godwin est en feu pour Capital City, et c’est lui qui envoie le match en prolongation, inscrivant le dernier tir d’égalisation pour aller avec ses 35 points.

Sur cette période supplémentaire, les Raptors prennent à nouveau les devants, obligeant le Go-Go à faire faute… Kevon Harris, Devon Johnson et Isaab Bonga ne tremblent pas, et convertissent cinq de leurs sept tentatives. Suffisant pour assurer la victoire aux Raptors, au terme d’une rencontre irrespirable.