Jordan Robertson premier joueur de la semaine

syracuse_stallions_logoLa première semaine de compétition se termine, et comme le veut la tradition, la première récompense est décernée. Elle est pour Jordan Robertson, qui a emmené les Syracuse Stallions à deux succès en autant de rencontres. Avec 25.0 points et 8 rebonds de moyenne, il a été le fer de lance de l’équipe qui a pris la tête de la division East. Il a notamment brillé lors d’un succès en triple prolongation face aux Jamestown Jackals, avec 30 unités. Il n’est d’ailleurs pas un inconnu dans la ligue, car il dispute là sa troisième saison. Les deux années précédentes il a fait partie des Patroons d’Albany, remportant même le titre de la TBL en 2019.

TBL – Saison 4

The Basketball League logoC’est reparti pour une nouvelle saison de la TBL ! Bien moins connue que la G-League, la TBL (The Basketball League) a débuté ce week-end son quatrième exercice, avec une grosse expansion. Limitée l’an dernier à 12 franchises, elle est cette année composée de 29 écuries. Et encore, elle aurait pu monter à 35 si certaines n’avaient pas décidé de reporter d’un an leur démarrage. Un beau coup pour cette ligue qui avait d’abord ciblé les villes ayant connu des équipes CBA et PBL, et qui continue peu à peu à grandir. Si ses joueurs sont moins connus depuis l’Europe, certains noms sont tout de même passés dans ses rangs, tel Renaldo Major. La TBL est donc lancée pour 36 journées de basket, avec une saison régulière prévue pour se terminer le 27 juin. Après les Yakima Sun Kings en 2018, puis les Albany Patroons en 2019 (deux anciennes franchises CBA), qui sera le prochain champion de la TBL ?

Bayhawks, c’est la fin

ALogo Erie_BayHawksprès treize ans de présence dans la ligue, les Bayhawks ne sont officiellement plus. Avec la prise de pouvoir des franchises NBA sur la G-League, la tendance est à rapprocher géographiquement les équipes. Il est ainsi plus facile de superviser des joueurs, et de faire rapidement l’aller-retour entre les deux villes. Malheureusement, Erie n’est pas vraiment proche d’une équipe NBA seule. En effet, les plus proches auraient été les Cavaliers, les 76ers, les Pistons ou les Raptors, mais tous ont déjà une formation affiliée. Après 4 ans à jongler entre les associations pour sa survie, les dirigeants ne sont cette fois pas parvenus à trouver un nouveau partenariat. Triste fin pour une belle aventure.

Les équipes de l’année

Les dernières récompenses de cette saison 2020-2021 sont tombées ! Il s’agit des traditionnelles équipes rassemblant les meilleurs joueurs, défenseurs, et rookies. La crème de la G-League.
On y retrouve bien entendu ceux qui ont animé cette saison, avec en tête de gondole Paul Reed, le tout récent MVP et meilleur débutant. Ont aussi été choisi certains que l’on a déjà vu apparaitre en NBA, mais peu ont eu jusqu’ici un rôle significatif, à part peut être Jordan Poole qui commence à se montrer avec les Warriors. Trêve de blabla, place aux résultats !

All-NBA G-League first team
Equipe Joueur Contrat
Logo Oklahoma_City_Blue Oklahoma City Blue Moses Brown 2-way
Logo Lakeland_Magic Lakeland Magic Mamadi Diakite 2-way
Logo Westchester_Knicks Westchester Knicks Jared Harper 2-way
Logo Rio_Grande_Valley_Vipers Rio Grande Valley Vipers Kevin Porter Jr. Assignation NBA
Logo Delaware_Blue_Coats Delaware Blue Coats Paul Reed 2-way
All-NBA G-League SECOND team
Equipe Joueur Contrat
Logo Fort_Wayne_Mad_Ants Fort Wayne Mad Ants Oshae Brissett
Logo Raptors_905 Raptors 905 Henry Ellenson
Logo Raptors_905 Raptors 905 Malachi Flynn Assignation NBA
Logo Raptors_905 Raptors 905 Alize Johnson
Logo Canton_Charge Canton Charge Brodric Thomas 2-way
All-NBA G-League THIRD team
Equipe Joueur Contrat
Logo Iowa_Wolves Iowa Wolves Tyler Cook
Logo Austin_Spurs Austin Spurs Tre Jones Assignation NBA
Logo Santa_Cruz_Warriors Santa Cruz Warriors Jordan Poole Assignation NBA
Logo Erie_BayHawks Erie BayHawks Jarrod Uthoff
Logo Austin_Spurs Austin Spurs Robert Woodard II Assignation NBA
All-NBA G-League ROOKIE team
Equipe Joueur Contrat
Logo Lakeland_Magic Lakeland Magic Mamadi Diakite 2-way
Logo Raptors_905 Raptors 905 Malachi Flynn Assignation NBA
Logo Rio_Grande_Valley_Vipers Rio Grande Valley Vipers Kenyon Martin Jr. Assignation NBA
Logo Delaware_Blue_Coats Delaware Blue Coats Paul Reed 2-way
Logo Canton_Charge Canton Charge Brodric Thomas 2-way
All-NBA G-League DEFENSIVE team
Equipe Joueur Contrat
Logo Oklahoma_City_Blue Oklahoma City Blue Moses Brown 2-way
Logo Lakeland_Magic Lakeland Magic Mamadi Diakite 2-way
Logo Lakeland_Magic Lakeland Magic Tahjere McCall
Logo Raptors_905 Raptors 905 Gary Payton II
Logo Delaware_Blue_Coats Delaware Blue Coats Paul Reed 2-way

Le doublé pour Paul Reed

Logo Delaware_Blue_CoatsOn savait que Paul Reed avait assuré pendant la saison, glanant l’un des rares trophées de joueur de la semaine disponibles. Le 58e choix de la draft NBA 2020 a confirmé tout au long de l’exercice que son équipe peut compter sur lui. en point d’orgue la rencontre du 27 février, où il compile 35 points à 14/22 (5/10 derrière l’arc), 7 rebonds, 3 balles volées et 5 contres. Mieux, tout au long de la saison il a tiré avec près de 59% de réussite, dont 44.4% de loing. Il a été le seul joueur de la ligue à avoir plus de 25 steals et autant de contre sur la saison régulière, et l’un des trois à passer deux fois la barre des 30 points. En bref, l’un des rouages essentiels des Blue Coats du Delaware, ce qui lui vaut les récompenses de joueur et de rookie de l’année en G-League. Il devance Kevin Porter Jr. des Rio Grande Vipers, et Henry Ellenson des Raptors 905. Et s’il maintient un tel niveau de jeu, espérons pour lui qu’on le verra aussi briller à l’étage supérieur.

La défense, c’est de famille

Logo Raptors_905Gary Payton avait été élu défenseur de l’année en NBA en 1996. 25 ans plus tard, son fils célèbre cet anniversaire à sa façon, en obtenant la même récompense en G-League. Tel père tel fils ?
Il semblerait en tous cas que la défense soit passée dans son ADN, car il y a déjà deux ans il avait terminé l’exercice avec près de 3 interceptions par match avec les Vipers, ce qui lui avait valu une place dans la meilleure équipe défensive cette année là. Il récidive cette année avec les Raptors 905, menant la ligue aux interceptions (2.54), tout en produisant aussi dans d’autres domaines avec 10.8 points et 5.6 rebonds. De quoi devancer Tahjere McCall du Magic, et Mamadi Diakité lui aussi de Lakeland, qui terminent respectivement second et troisième de cette sélection.

Anthony Lamb meilleure progression de l’année

Logo Rio_Grande_Valley_VipersLe fonctionnement de la meilleure progression de l’année est un peu particulière en G-League, car elle honore le joueur qui a le plus progressé sur la longueur de l’exercice, et non pas d’une saison sur l’autre. Et cette année, c’est Anthony Lamb qui est l’heureux élu. Il a ainsi commencé sa saison un peu difficilement du côté de Canton, où il n’a joué qu’un peu moins de 10 minutes en moyenne, pour 4.2pts et 2.3 prises. Après ces six premiers matchs compliqués, il est transféré du côté des Vipers de Rio Grande Valley et connaît six matchs bien plus productifs. Avec 18.2 points à 56% (41.9% derrière l’arc),8.8 rebonds, 3.7 passes, il a grandement contribué au jeu de sa nouvelle franchises, passant près de 34 minutes sur le parquet. Il a bien contribué à redonner des couleurs aux Vipers, qui avaient un bilan négatif avant son arrivée, et qui ont fini par accrocher les playoffs.
Lors de cette élection, il devance le pivot du Blue Moses Brown, et Oshae Brissett des Mad Ants de Fort Wayne.

Stan Heath coach de l’année !

Logo Lakeland_MagicLa troisième récompense de l’année est tombée et elle est pour Stan Heath ! Le coach du Magic de Lakeland a été choisi pour être l’entraîneur de l’année, après avoir guidé le Magic au premier titre de l’histoire de la franchise. Sa formation avait assez bien débuté l’exercice, avant de terminer en trombe avec 5 succès sur ses 6 dernières rencontres de saison régulière. Il a ensuite enchaîné en remportant toutes ses rencontres de playoffs à élimination directe. C’est en défense qu’il a posé sa patte, car le Magic a terminé en tête au nombre de points encaissés, au rating défensif, au pourcentage de réussite des adversaires aux tirs, et à trois points. Une belle concrétisation pour un entraîneur dans sa quatrième saison avec Lakeland (ce qui est rare en G-League), et qui a su emmener ses ouailles à un bilan positif chaque année.

Le Sportsmanship Award pour Galen Robinson Jr.

Logo Austin_SpursLa seconde récompense de l’année est pour Galen Robinson Jr.. A lui le Sportsmanship Award, qui honore le joueur représentant le mieux les valeurs du sport par son comportement, aussi bien sur le terrain que dans les vestiaires. Arrivé aux Spurs le 19 février, il a disputé là sa seconde saison de G-League, et a participé à 8 rencontres. Il a d’ailleurs tourné à 7.8 points et 6.4 passes.
Lors de cette élection, chaque formation a du désigner un joueur. Chaque joueur de la ligue a ensuite pu voter pour l’un des nominés, et Robinson Jr. est ainsi arrivé en tête. Il devance Andrew White III des Knicks de Westchester, et Shannon Scott des Long Island Nets, qui ont tous deux terminé ex-æquo à la seconde place.

Chad Sanders Exécutif de l’année

Logo Raptors_905La valse des récompenses de fin de saison vient de commencer, et c’est Chad Sanders qui ouvre le bal. Le manager général des Raptors 905 a ainsi été nommé exécutif de l’année. Pour sa troisième saison à ce poste, il a été l’un des artisans de la bonne saison de son équipe, qui a terminé l’exercice en tête de la ligue. Il a pour cela réussi à faire venir Henry Ellenson, Alize Johnson et Nik Stauskas.
Il devance dans ces nominations Ryan Atkinson des Santa Cruz Warriors, et Nazr Mohammed du Blue d’Oklahoma City.