Catégorie : G-League

Le calendrier 2021-2022 est sorti !

La G-League aime bien expérimenter les formats, et cette saison ne fait pas exception. Le début des hostilités est prévu pour le 5 novembre, mais pas de manière classique. Les formations en lice débuteront par un tournoi de 14 rencontres, qui se terminera au showcase annuel qui se tiendra du 19 au 22 décembre. Les 30 équipes seront divisées en 4 pôles régionaux au sein duquel chacun jouera 12 matchs. Le premier de chaque pôle, ainsi que les quatre autre meilleures formations en pourcentage de victoires se retrouveront au showcase pour un tournoi à élimination directe. Les non qualifiés disputeront deux matchs hors showcase. S’en suivra ensuite une saison régulière de 36 rencontres par franchise, qui commencera le lundi 27 décembre, ce qui permettra à toutes de disputer 50 matchs. Les six meilleures équipes de chaque conférence seront qualifiées pour des playoffs prévus pour le mois d’avril. A noter que l’Ignite et les Mexico City Capitanes prendront part à la première partie, jusqu’au showcase, mais ne joueront pas la saison régulière.

Le point sur les 2-way : 07/08/2021

La free-agency avance pour les formations NBA, et suite aux cinq premiers jours de tractations c’est l’occasion de découvrir qui sont les premiers joueurs qui pourront fouler les parquets de G-League lors du prochain exercice. 18 ont déjà paraphé un contrat, et vu que les principaux joueurs NBA ont choisi leur future formation, les équipes vont petit à petit s’intéresser à quels joueurs de complément ils pourraient ajouter à leur effectif. La plupart de ces premières recrues n’ont soit effectué qu’une seule saison en NBA, soient sortent tout juste d’université. Un certain nombre a été boudé lors de la dernière draft NBA, comme par exemple le français Joel Ayayi, tandis que d’autres comme Nate Hinton ont déjà joué sous ce régime l’an dernier. Yves Pons devraient lui aussi s’engager en two-way, mais cela n’a pas encore été confirmé. A noter que dans le tableau récapitulatif les lignes en gras concernent les joueurs dont la signature a été annoncée sur le site officiel de la NBA. Les autres lignes concernent des signatures qui ont été annoncées par les différents médias américains, mais qui ne sont pas confirmées sur nba.com.

Franchise NBA Franchise G-League Joueur
Atlanta Hawks College Park Skyhawks Sharife COOPER
 Boston Celtics Maine Celtics Sam HAUSER
Charlote Hornets Greensboro Swarm Scottie LEWIS
Charlote Hornets Greensboro Swarm Arnoldas KULBOKA
Dallas Mavericks Texas Legends Nate HINTON
Detroit Pistons Motor City Cruise Chris SMITH
Indiana Pacers Fort Wayne Mad Ants Duane WASHINGTON
Los Angeles Lakers South Bay Lakers Joel AYAYI
Los Angeles Lakers South Bay Lakers Austin REAVES
Milwaukee Bucks Wisconsin Herd Sandro MAMUKELASHVILI
Minnesota Timerwolves Iowa Wolves Nathan KNIGHT
Minnesota Timerwolves Iowa Wolves McKinley WRIGHT IV
New Orleans Pelicans Birmingham Squadron Jose ALVARADO
Oklahoma City Thunder Oklahoma City Blue Aaron WIGGINS
Philadelphia 76ers Delaware 87ers Aaron HENRY
Philadelphia 76ers Delaware 87ers Rayjon TUCKER
Portland Traiblazers Trendon WATFORD
Toronto Raptors Raptors 905 Justin CHAMPAGNIE

Et de 10 !

Jusqu’ici 7 joueurs de G-League avaient été choisis lors de la draft NBA en 20 ans d’existence. En une nuit seulement trois sont venus se rajouter, grâce à l’équipe fleuron de la ligue, l’Ignite. Jalen Green a été le plus en vue des trois cette année, menant sa formation avec 17.9 points et 4.1 prises. Les Rockets ont vu là un véritable athlète rapide et possédant un bon tir. Même s’il doit encore progresser en défense et régularité, ils n’ont pas hésité à le choisir en seconde position. Non loin de lui à la 7e place a été pris Jonathan Kuminga par les Warriors. Moins prêt pour l’étage au dessus que Green, sa franchise va devoir être un peu plus patiente. Malgré sa propension à trop tirer, mais aussi à rester aimanté au ballon en défense, son explosivité en fait une valeur sûre pour les années à venir. Isaiah Tood quant à lui devrait rejoindre les Bucks. Moins bien loti que les deux autres, il a du attendre le second tour, en 31e position. Il est vrai que si son tir est plutôt bon, son manque d’explosivité et sa défense l’ont fait reculer dans le classement. Pas de chance par contre pour le quatrième larron de la cuvée, mais Daishen Nix était décidément trop faible au tir et en défense pour être considéré dans cette sélection. Ignoré par l’ensemble des franchises NBA, il lui faudra trouver d’autres canaux pour essayer d’atteindre son rêve…

19 anciens de G-League jouent les finales NBA

Phoenix Suns – Milwaukee Bucks, une finale inédite en NBA qui va bientôt livrer le nom d’un nouveau champion. Et parmi les joueurs qui foulent les parquets lors de cette série de légende, 19 ont au moins pris part à une rencontre de G-League, un nombre là aussi jamais vu jusqu’ici. Parmi ceux ci on peut citer Khris Middleton, devenu le premier ancien de G-League à devenir un All-Star NBA. Il n’est cependant pas resté longtemps à l’étage du dessous, disputant simplement trois matchs à 11.0 points et 7.7 rebonds de moyenne. Les autres joueurs des Bucks à avoir fait de même sont Mamadi Diakite, Bryn Forbes, Thanasis Antetokounmpo, Justin Jackson, Sam Merrill, Jordan Nwora, Bobby Portis, Axel Toupane et P.J. Tucker. En face pas mal sont aussi concernés, et le plus notable est peut-être Cameron Payne. Cet ancien baroudeur a ainsi pris part à des rencontres de trois équipes différentes de la ligue, avec les Legends, et Blue et les Bulls. Parmi ses coéquipiers citons Jevon Carter, Ty-Shon Alexander, Torrey Craig, Jae Crowder, Langston Galloway, Abdel Nader et Jalen Smith. Plus de détails sur le site de la G-League !

4 appelés au NBA Draft Combine 2021

L’annonce est tombée, et quatre joueurs du NBA G League Elite Camp ont reçu un bon pour poursuivre leur aventure au NBA Draft Combine 2021. Basé sur leurs performances, Aaron Wiggins, Duane Washington, Carlik Jones, et AJ Lawson sont les heureux élus. Lawson tout d’abord a largement fait valoir ses qualités athlétiques. Il s’est ainsi positionné dans les meilleurs aussi bien sur l’évaluation de la détente verticale que du sprint. Il a aussi compilé des statistiques très honorables pour le contexte, avec 12.5 points pour 8.0 rebonds. Wiggins, avec ses 13 unités de moyenne a fait dans la sobriété. Sa sélection de tirs lui a permis de convertir 59% de ses tentatives, dont 50% derrière l’arc. Quant aux deux autres, ils ont terminé meilleurs scoreurs ex-aequo de ce petit camp, avec une moyenne de 15.5 points. A eux d’assurer lors de la suite des opérations pour essayer d’obtenir une place à la draft NBA.

NBA G-League Elite Camp – Les matchs du 21

Dernière journée de ce NBA G-League Elite Camp, et de nouveau deux rencontres à se mettre sous la dent pour les 40 prospects présents au rendez-vous. Lors du premier match, l’équipe 2 a de nouveau vaincu, cette fois la formation 3, sur la marque de 78 à 74. Comme souvent lors de ces rencontres, les extérieurs ont plus de facilités à se mettre en valeur. C’est ce qu’a fait Duane Washington avec ses 18 points à 7/13 aux tirs, ou encore Eugene Omoruyi (Un SF) avec 15 points, mais un 6/15 aux shoots, dont un vilain 1/6 derrière l’arc.En face seuls deux joueurs en double digits, AJ Lawson à 14, et RJ Nembhard à 13. Le français Juhann Begarin, auteur d’une belle interception, a été somme toute discret, terminant avec le plus mauvais +/- de sa formation. Kofi Cockburn enfin a aussi eu du mal à se mettre en valeur au scoring, avec 7 petits points, mais 13 rebonds.
Lors du second match l’équipe 1 est venue à bout facilement, 97 à 73, d’une formation 4 qui a donc tout perdu. Du côté des vainqueurs on assiste à une belle répartition de la marque, avec pas moins de 7 joueurs à plus de 10 unités. Parmi eux Mike Smith en a mis 14, Orlando Robinson Jr. 13, ou encore la triplette Derrick Alston Jr., Scotty Pippen Jr. et Mac McClung 12. En face le pivot Dawson Garcia (15pts) et Aamir Simms (13pts) ont fait ce qu’ils ont pu, mais ont été un peu les seuls à s’en sortir, dans une formation qui a beaucoup pêché par sa défense, laissant l’adversaire marquer à 55% à l’intérieur, et surtout près de 45% de loin.
Quelques uns d’entre eux devraient poursuivre l’aventure avec le NBA Draft Combine qui se tient toute la semaine, mais leurs noms ne nous ont pas encore été annoncés.

NBA G-League Elite Camp – Les rencontres d’hier

Le NBA G-League Elite Camp a débuté comme prévu le 19, et hier se sont déroulées les deux premières rencontres entre les 40 joueurs sélectionnés. Les matchs se sont déroulés en quatre quart temps de 10 minutes, et chaque joueur à plus ou moins pu bénéficier du même temps de jeu. Lors de la première confrontation l’équipe 2 l’a emporté 80 à 74, avec une marque relativement équilibrée malgré un peu bien orienté sur les actions individuelles. Devante Jones s’est montré le plus prolifique avec 15 points (à 5/8) et 5 rebonds, et malgré 4 balles perdues. A noter que tout le cinq majeur s’est retrouvé avec un +/- négatif, à l’inverse de l’ensemble du banc. En face Aaron Wiggins a lui aussi fini à 15 unités. Les « fils de » n’ont pas tous brillé, avec Scotty Pippen Jr. à 13 points, et Derrick Alston Jr. à 3 points à 1/6 aux tirs.
Lors du second match on a rapidement cru que les choses allaient être vite pliées avec un 17 à 1 au compteur, mais les choses se sont ensuite équilibrées, et la formation 3 a fini par l’emporter 94 à 90. Alors que tout le monde attendait Kofi Cockburn (qui a tout de même fini à 13pts à 6/10), c’est Carlik Jones qui a artillé avec adresse, inscrivant 23 points à 8/10. En face, on peut citer les performances de Marcus Carr et Dawson Garcia, qui on mis respectivement 21 et 19 unités. Notre frenchie Juhann Begarin dans tout cela ? Sorti du banc pour la formation 3, il a tenté quelques actions solistes voire un peu suicidaires (dont une tentative de dunk de loin par dessus toute la défense qui a terminé en passage en force), mais il a tout de même inscrit 6 points à 2/6 aux shoots.

40 joueurs pour le NBA G-League Elite Camp de Chicago

Le NBA G-League Elite Camp de Chicago se tiendra du 19 au 21 juin à la Wintrust Arena. La ligue vient d’annoncer les noms des 40 joueurs qui devraient pouvoir se montrer devant les scouts et coachs, en disputant des rencontres en cinq contre cinq et participant à différents tests tout au long des trois jours du camp. Voici donc la liste des heureux élus, avec entre parenthèses leur université ou leur équipe. A noter la présence d’un français dans le lot, et du fils de Scottie Pippen : Derrick Alston Jr.(Boise State), Balsa Koprivica (Florida State), Keve Aluma (Virginia Tech), A.J. Lawson (South Carolina), Jose Alvarado (Georgia Tech), E.J. Liddell (Ohio State), Juhann Begarin (Paris, France), Mac McClung (Texas Tech), Chaundee Brown (Michigan), JaQuori McLaughlin (UCSB), Jordan Burns (Colgate), Matt Mitchell (San Diego State), Marcus Carr (Minnesota), RJ Nembhard (TCU), DJCarton (Marquette), Eugene Omoruyi (Oregon), Moussa Cisse (Memphis), E.J. Onu (Shawnee State), Kofi Cockburn (Illinois), Scotty Pippen Jr. (Vanderbilt), Oscar da Silva (Stanford), Orlando Robinson Jr. (Fresno State), Darius Days (LSU), Aamir Simms (Clemson), Hunter Dickinson (Michigan), Javonte Smart (LSU), Dawson Garcia (Marquette), Mike Smith (Michigan), Marcus Garrett (Kansas), D.J. Stewart Jr. (Mississippi State), Haowen Guo (Shanghai, Chine), MaCio Teague (Baylor), Jay Huff (Virginia), M.J. Walker (Florida State), DeJon Jarreau (Houston), Duane Washington Jr. (Ohio State), Carlik Jones (Louisville), Aaron Wiggins (Maryland), DeVante Jones (Coastal Carolina), Jalen Wilson (Kansas).

Les équipes de l’année

Les dernières récompenses de cette saison 2020-2021 sont tombées ! Il s’agit des traditionnelles équipes rassemblant les meilleurs joueurs, défenseurs, et rookies. La crème de la G-League.
On y retrouve bien entendu ceux qui ont animé cette saison, avec en tête de gondole Paul Reed, le tout récent MVP et meilleur débutant. Ont aussi été choisi certains que l’on a déjà vu apparaitre en NBA, mais peu ont eu jusqu’ici un rôle significatif, à part peut être Jordan Poole qui commence à se montrer avec les Warriors. Trêve de blabla, place aux résultats !

All-NBA G-League first team
Equipe Joueur Contrat
Logo Oklahoma_City_Blue Oklahoma City Blue Moses Brown 2-way
Logo Lakeland_Magic Lakeland Magic Mamadi Diakite 2-way
Logo Westchester_Knicks Westchester Knicks Jared Harper 2-way
Logo Rio_Grande_Valley_Vipers Rio Grande Valley Vipers Kevin Porter Jr. Assignation NBA
Logo Delaware_Blue_Coats Delaware Blue Coats Paul Reed 2-way
All-NBA G-League SECOND team
Equipe Joueur Contrat
Logo Fort_Wayne_Mad_Ants Fort Wayne Mad Ants Oshae Brissett
Logo Raptors_905 Raptors 905 Henry Ellenson
Logo Raptors_905 Raptors 905 Malachi Flynn Assignation NBA
Logo Raptors_905 Raptors 905 Alize Johnson
Logo Canton_Charge Canton Charge Brodric Thomas 2-way
All-NBA G-League THIRD team
Equipe Joueur Contrat
Logo Iowa_Wolves Iowa Wolves Tyler Cook
Logo Austin_Spurs Austin Spurs Tre Jones Assignation NBA
Logo Santa_Cruz_Warriors Santa Cruz Warriors Jordan Poole Assignation NBA
Logo Erie_BayHawks Erie BayHawks Jarrod Uthoff
Logo Austin_Spurs Austin Spurs Robert Woodard II Assignation NBA
All-NBA G-League ROOKIE team
Equipe Joueur Contrat
Logo Lakeland_Magic Lakeland Magic Mamadi Diakite 2-way
Logo Raptors_905 Raptors 905 Malachi Flynn Assignation NBA
Logo Rio_Grande_Valley_Vipers Rio Grande Valley Vipers Kenyon Martin Jr. Assignation NBA
Logo Delaware_Blue_Coats Delaware Blue Coats Paul Reed 2-way
Logo Canton_Charge Canton Charge Brodric Thomas 2-way
All-NBA G-League DEFENSIVE team
Equipe Joueur Contrat
Logo Oklahoma_City_Blue Oklahoma City Blue Moses Brown 2-way
Logo Lakeland_Magic Lakeland Magic Mamadi Diakite 2-way
Logo Lakeland_Magic Lakeland Magic Tahjere McCall
Logo Raptors_905 Raptors 905 Gary Payton II
Logo Delaware_Blue_Coats Delaware Blue Coats Paul Reed 2-way

Place aux playoffs !

Après un suspense qui a duré jusqu’à la dernière journée, le tableau des playoffs est connu ! La lutte pour la dernière place qualificative a tenu toute ses promesses, et a finalement été remportée par la G-League Ignite. Jalen Green et les siens n’ont pas failli, remportant leur confrontation contre les Spurs d’Austin 127 à 92. un succès sans faillir construit grâce à une belle domination à l’intérieur, sous l’impulsion du vétéran Amir Johnson (27 points, et d’Isaiah Todd, 25 unités et 11 rebonds. De son côté le Blue, dernière formation éliminée, y a cru jusqu’au bout face aux Warriors. Derrière de 6 longueurs à un peu plus d’une minute de la fin, ils ont réussi à inscrire trois paniers de rang pour envoyer le match en prolongation. Cette période supplémentaire a cependant été mal négociée, car ils ont laissé Jeremy Lin et Isaiah Reese inscrire cinq point chacun, tout en restant muets de l’autre côté du terrain…

Les playoffs consisteront en un tournoi à élimination directe, comprenant les huit meilleures équipes de la saison régulière. Début des hostilités dans la nuit de lundi pour les quarts de finales !
– (7) Rio Grande Valley Vipers vs. (2) Santa Cruz Warriors
– (8) NBA G League Ignite vs. (1) Raptors 905
– (6) Lakeland Magic vs. (3) Erie BayHawks
– (5) Austin Spurs vs. (4) Delaware Blue Coats